mardi 18 mars 2014

L'élite et son pluriel.

Femmes ou hommes, issus des grandes écoles, dirigeants de grosses sociétés, acteurs de la finance, politiques aguerris, sont considérés comme l'élite. A cela se rajoute les personnalités du spectacle, du cinéma, des médias, du sport. Ce sont les élites, celles qui ne connaissent pas les fins de mois difficiles et qui, sans vergogne, s'autoproclament comme telles.

Leurs membres s'adoubent mutuellement et ne rechignent pas à récolter quelques décorations dues au titre de leur prestige. Ordre de la légion d'honneur, ordre  du mérite, ordre des arts et des lettres.

Cet état de fait est malheureusement le reflet de la chute des valeurs morales. Car, en fin de compte, les véritables élites sont tous ceux qui se lèvent tôt le matin pour aller travailler, ceux qui élèvent leurs enfants, tous ceux qui font leur devoir de citoyen.

Cessons de considérer les nantis, les profiteurs et les individualistes comme la crème de la société. Ils ont juste oublié le sens de la république.


André Le Gall.